MANIFESTE POUR L’EUROPE

MANIFESTE POUR L’EUROPE

L’ Europe: C’est Nous!

Si j’étais Américain du Nord ou du Sud, Russe, Chinois, Australien, Hindou ou Africain, Japonais ou Islandais c’est le tour de mon Continent ou de mon pays que j’aurais entrepris.

Heureusement pour moi, je ne suis qu’européen et mon tour sera plus court.

Je n’ai pas choisi de faire le tour de l’Europe en suivant ses contours pour cette raison, mais parce que j’aime profondément l’idée qui est à l’origine de sa création: installer la paix sur et à l’intérieur de ce Continent.

Et j’aime moins les déviations que des politiciens, et je n’en citerais aucun, loin d’être au niveau des hommes d’État qui l’ont créé, Conrad Adenauer, Charles de Gaulle, Robert Schumann, lui ont fait prendre et qui font qu’elle se retrouve là où elle est.

Je veux simplement par mon voyage rappeler l’idée d’origine, idée généreuse et qui finalement est bien atteinte: l’Europe est en paix.

De quoi peut-on parler dans un manifeste sur l’Europe? :

De nous, les Européens!

Les deux lignes ci-dessus sur la politique, vous n’en verrez pas d’autres sinon il faudrait y consacrer un livre tellement il y aurait de sujets à aborder. L’Europe n’existera pas tant qu’une femme ou un homme, plutôt une femme d’ailleurs, d’une autre trempe que ceux qui nous dirigent, n’en aura pas pris les rênes.

Donc nous allons parler de nous, Espagnols, Portugais, Italiens, Belges, Hollandais, Irlandais, Allemands, Français, tous ceux qui composent les 28 nations y compris les Grecs. Après tout, ils sont eux aussi des citoyens à part entière et puisque on les a fait rentrer, pourquoi s’en plaindre maintenant. Quand certains pays ont des difficultés économiques, l’Espagne, l’Irlande, le Portugal et bien entendu la France éternelle donneuse de leçon, les « Grands » voulaient les en sortir.

C’est vrai que cela fonctionnait mieux quand nous n’étions que cinq, mais maintenant que l’idéal d’une grande Europe s’est réalisé nous n’allons pas nous en plaindre.

Et l’Angleterre? Toujours pareil avec elle: un jour elle est dedans, le lendemain elle veut en sortir!

C’est bien la preuve que l’Europe a été constituée sans autre but que la paix, ce qui est déjà une belle chose en soi, pour constituer un grand marché économique qui fonctionne là aussi assez bien. Et l’on s’aperçoit assez vite que le problème c’est la mondialisation.

Ah! bon! parce que nous avons été assez naïfs pour penser que nous pourrions vendre nos produits en dehors de l’Europe sans que les autres Continents nous fourguent les leurs? Je pense que oui.

Ceux qui reprochent aux autres leur incapacité à rembourser leurs dettes sont les mêmes qui n’ont pas toujours payé les leurs, raison qui provoqua la Première Guerre mondiale, ont fait faillite plusieurs fois, et passent leurs vacances où? : En Grèce, en Espagne, au Portugal et aimeraient bien s’approprier une partie de ces territoires.

La dette de la Grèce? tout le monde sait qu’ils ne la paieront pas. Les Grecs, depuis leur indépendance, n’ont jamais rien payé. Prêteriez-vous à un ami tout en sachant qu’il ne vous remboursera pas? Et ainsi vous êtes restés amis. Que serait l’Europe sans la Grèce? Elle lui est, par son histoire, indispensable. Tout comme la finance quelquefois bien imprudente!

Lorsque l’Espagne a construit autant de maisons, d’immeubles, d’appartements qu’il s’en construisait dans le reste de l’Europe c’est là que s’est concentrée la quasi-totalité des billets de cinq cents euros. Chacun en avait profité pour recycler son argent non déclaré ce qui est un euphémisme pour éviter de prononcer le mot tabou  » argent sale ». Comme si le fait de dire que l’argent n’a pas d’odeur ne suffisait pas et contribué ainsi au déséquilibre immobilier qui n’est pas encore réglé.

Au fait, nous ne devions pas parler de politique il me semble! Alors, parlons de ce qui va mettre tout le monde d’accord:

ALLONS A LA DECOUVERTE DE

1 La Cuisine des bords de mer
2 La Peinture Marine

Pour moi la cuisine et les marine sont complémentaires et je vais leur consacrer une large part.

Chacun contribue à faire connaître la région où les cuisiniers et les artistes exercent leur art.

1 : La Cuisine !

Voilà un des liens entre les habitants.

28 Pays ce ne sont pas 28 recettes.

28 Pays c’est bien plus que cela: probablement plusieurs centaines provenant de mini-pays que l’on appelle différemment, partout où je vais passer: régions, départements, länder…et même en ne suivant que les côtes et en traversant les montagnes c’est une multitude de plats délicieux, de terroirs, de pêche, de viandes.

C’est inouï ce que l’on peut faire avec les mêmes légumes, les mêmes poissons, les mêmes gigots d’agneau… ou à peu près! À quelques ingrédients et épices prêts donnant une saveur particulière, selon le pays ou la cuisinière, car dans les pays latins la femme a gardé toute sa place.

LA CUISINE FACILE & ÉCONOMIQUE
À faire en voyage ou chez vous

À chaque étape de mon voyage, partout où je rencontrerai des gargotes dans la rue et des particuliers cuisinières et cuisiniers capables de se sublimer pour un simple plat et de régaler notre palais, je noterai scrupuleusement la recette, je vous montrerai leur art, je vous indiquerai le temps de cuisson, quand il y en a un, la petite touche qui fait la différence, je prendrai des photos de nos hôtes, du plat, bref je vous ferai rêver avec la frustration qui sera la vôtre de ne pas pouvoir en humer les odeurs.

Mon concept de livres de cuisine ce sera la cuisine que les voyageurs découvrent au grès de leurs aventures, dans la rue, celle de leurs hôtes chez qui ils passent une nuit, des petits bistrots bien cachés et qui ont une histoire à nous raconter.

Tous les trois mois, un recueil de recettes sera édité et publié sur le blog.

Soyez les premiers à en recevoir gratuitement de larges extraits.

Vous connaissez la cuisson des moules posées sur des aiguilles de pin ! C’est tout bête comme cuisson, ça ne coûte pas un centime et vous êtes sûr de régaler et d’épater votre entourage!

Tout l’art de la cuisine ce sont les épices et les herbes aromatiques qui lui donnent une saveur incomparable.

Pour moi, un lien authentique entre les peuples qui vivent au bord de la mer et des océans, qui ne nécessite pas le besoin de parler la même langue ce sont :

LES MARINE QUE L’ON APPELLE AUSSI :

2 : LA PEINTURE DE MARINE

La peinture de marine, pour ceux qui ne connaissent pas, ce nom ne désigne pas les marins pêcheurs ou ceux de la Marine Nationale, mais tout simplement les peintres qui peignent la mer, les bateaux, les rivages, les marins, les tempêtes, le vent, le sable, les embruns, les oiseaux, les phoques et les orques, la vie marine quoi!

Chaque tableau, chaque aquarelle sont uniques, quelles que soient les conditions où elle a été peinte.

Installez votre chevalet chaque jour à la même heure, au même endroit jamais vous ne pourrez peindre la même scène : les couleurs changent dans la seconde où vous les avez fixées sur votre toile.

Des centaines de peintres s’acharnent à retranscrire, par tous les temps, l’instant qu’ils vivent et à le rendre le plus authentique possible pour vous le faire partager.

Vous pouvez repartir avec une toile, une aquarelle ou une gouache et l’accrocher au mur de votre salon ou de votre chambre et en profiter chaque fois que vous passerez devant.

Si vous pensiez qu’avec l’avènement de la photo argentique ou numérique cet art avait disparu, il n’en ait rien. Même la Marine Nationale a conservé en son sein des peintres pour perpétuer un art entier qui restera toujours plus fort qu’une photo.

Et cette peinture nous allons la retrouver sur les milliers de côtes que vous allez suivre avec moi.

Comment reconnait-on une croûte d’un chef-d’œuvre ?

Laissez-vous guider par le plaisir de l’œil. Vous aimez ? Seul le plaisir de posséder cette toile doit déterminer votre choix.

Alors ! Êtes-vous cuisine ou peinture ?

J’aimerais bien avoir votre avis.

Qu’est-ce qui vous intéresserait le plus dans ce voyage ?

Voulez-vous me donner votre avis en répondant par Oui ou Non à ces deux questions.

Quelle sorte de livres préférez-vous que j’écrive :

1 : Sur la Cuisine de bord de mer, savoureuse, qui met les sens en éveil ? :
( ) OUI ou () NON
Ou
2 : L’émerveillement que procurent les peintures de marine ?
( ) OUI ou () NON

Ou peut-être aussi et pourquoi pas :

3 : Des livres sur la cuisine agrémentés d’aquarelles de marine ?
( ) OUI ou () NON

Merci de votre participation.

Bruno Minier

Ce qui m’anime vous entraîne.

bruno@addiction-voyage.fr

2 comments

  1. Petit randonneur du dimanche, au hasard de mes lectures, je tombe sur votre extraordinaire projet, fabuleuse aventure de faire le tour de l’Europe . Mais alors vous devriez peut être, par sauts de puces successifs, traverser la Corse où je vis, la Sardaigne, la Sicile, avant de rejoindre la botte Italienne . Si vous abordez sur cette île de beauté, peut être pourrais-je vous accompagner un bout de chemin et vous servir de guide . Je vous souhaite bon vent et bonne route. Bravo!

    • Bonjour,
      Il y a bien longtemps vous m’aviez demandé de m’arrêter en Corse si je passais par là.
      J’ai dû l’interrompre pour un petit problème à la jambe et je reprends mon voyage au mois de septembre.

      Je pense passer en fin d’année après l’Espagne, le Portugal, la Sardaigne.
      Pendant mon interruption j’ai écris un livre pour enfants qui vient de trouver son éditeur en langue Occitane.
      Je privilégie les éditions dans nos belles langues dites « régionales » alors que leur origine remonte à quelques millénaires:
      Le Basque, l’Occitan,l’Alsacien, le Breton et bien entendu le Corse.

      Si vous connaissez un éditeur sur l’Ile de Beauté!
      Je vous préviendrez de mon arrivée.

      Belle et excellente journée

      PS Un blog va voir le jour dans le courant de la semaine.
      Vous aurez le lien.

Répondre à Rondini Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *